Apprendre une langue : par où commencer ?

Épisode 3. Premières étapes

Après avoir examiné les mythes entourant l’apprentissage des langues et avoir vu l’importance de définir un objectif clair, nous rentrons dans le vif du sujet, en examinant les premières étapes à entreprendre en début d’apprentissage. En écrivant un article sur les matériaux et outils pour l’apprentissage des langues, je me suis rendu compte que j’avais trop de matière et qu’il valait mieux faire un article séparé avec une partie des informations, celles concernant les premières étapes de l’apprentissage.

Voici les cinq éléments sur lesquels je vous conseille de vous concentrer au tout début de votre apprentissage :

1) La prononciation

Il est fréquent de négliger sa prononciation en début d’apprentissage, et de penser qu’on l’améliorera plus tard. Je vous recommande de ne pas commettre cette erreur, et d’accorder une grande partie de votre attention à la phonétique de la langue que vous voulez apprendre, dès le début de votre étude. En repoussant à plus tard la question de la prononciation, vous risquez d’une part de prendre de mauvaises habitudes, difficiles à éliminer par la suite, et vous compromettez votre capacité à progresser rapidement. Et ceci pas seulement au niveau de la prononciation. Prononciation et compréhension sont liées : améliorer votre prononciation améliore également votre compréhension orale, et vice-versa.

Comment acquérir une bonne prononciation dans une langue étrangère ? Ceci est un sujet complexe, impossible à traiter dans le cadre de cet article ; il nous faudra donc revenir sur la question dans plusieurs articles, consacrés à différents aspects de celle-ci. Mon conseil principal pour l’instant est le suivant : trouvez un partenaire linguistique, qui vous aidera à identifier les sons que vous prononcez mal et à vous améliorer.

2) L’immersion

Une étape fondamentale dans l’apprentissage d’une langue est l’acquisition d’une méthode de langue, qui vous permettra de commencer votre immersion dans la langue. Grâce à une méthode de langue, vous assimilerez peu à peu les structures de ce nouvel idiome. Je vous conseille de ne pas tenter de tout retenir, surtout pour ce qui est de la grammaire, mais plutôt de vous habituer peu à peu aux spécificités de la langue que vous apprenez.

Nous examinerons dans le détail les méthodes et outils à votre disposition dans les prochains articles, mais je mentionnerai ici rapidement ma méthode de langue préférée : Assimil, et plus spécifiquement sa collection dite « sans peine ».

En plus des matériaux pour apprenants, je vous recommande de consacrer du temps dès le début à des documents audio conçus pour les locuteurs natifs, des podcasts par exemple. Écouter des podcasts dans la langue que vous apprenez est une bonne matière de former votre oreille, même si vous ne comprenez presque rien à ce qui est dit. En outre, cela vous donnera une idée du débit naturel des natifs et de ce à quoi vous devez vous préparer.

3) Les « phrases essentielles »

Les premiers éléments que vous devriez apprendre dans la langue qui vous intéresse sont ce que j’appelle les phrases essentielles. Par là j’entends évidemment des phrases comme « bonjour », « excusez-moi », « merci », « de rien », « au revoir », mais pas uniquement. Il est important de pouvoir vous présenter, dire qui vous êtes, expliquer pourquoi, comment et depuis combien de temps vous apprenez la langue que vous apprenez. Ce sont ce genre de choses que les locuteurs natifs voudront savoir, alors assurez-vous de pouvoir répondre dans la langue ! De cette façon vous mettrez à profit toutes vos interactions avec les locuteurs de la langue que vous apprenez.

Comme nous le verrons, il est important de trouver des partenaires linguistiques et de commencer à utiliser la langue que vous apprenez dès le début (sur ce point, j’adhère totalement avec la philosophie de Benny Lewis). Pour cela, apprendre des phrases comme « je n’ai pas compris », « est-ce que tu peux répéter ? », « parle plus lentement s’il te plaît », « comment dire X en [nom de la langue que vous apprenez] ? », « qu’est-ce que ça veut dire ? », etc., vous permettra de mener une conversation sans avoir à passer sans arrêt au français. Si vous ne savez pas où trouver ces phrases essentielles dans la langue qui vous intéresse, vous pouvez demander à un partenaire linguistique de les traduire pour vous.

4) Le vocabulaire fréquent et pertinent

Un élément-clé pour progresser rapidement dans une nouvelle langue est de développer son vocabulaire. Oubliez la grammaire pour un moment ! L’école accorde trop d’importance à la grammaire ; il vaut mieux porter son attention sur le vocabulaire au début. Vous aurez beau maîtriser la grammaire d’une langue : si votre vocabulaire est limité, vous ne pourrez simplement pas vous exprimer. Mieux vaut s’exprimer en faisant quelques fautes de grammaire que ne pas pouvoir s’exprimer du tout !

Il ne suffit cependant pas d’apprendre des mots de manière aléatoire. Il existe différents types de listes de vocabulaire :

a) Les listes de mots classés par ordre alphabétique. Ces listes sont inutiles dans le contexte de l’apprentissage des langues ; apprendre des mots en suivant une telle liste est la pire manière de développer son vocabulaire.

b) Les listes thématiques. Ces listes présentent un certain intérêt pour l’apprenant, mais plutôt dans les phases avancées de l’apprentissage.

c) Les listes de fréquence. Il s’agit du meilleur type de liste pour les apprenants de langues, en particulier dans les premières phases de l’apprentissage. Ces listes sont organisées selon la fréquence des mots dans la langue, en commençant par les mots les plus usités. En suivant une telle liste, vous êtes sûr(e) d’apprendre des mots courants que vous allez rencontrer régulièrement. Mais pourquoi est-ce si important ? Comme des études l’ont montré pour différentes langues, les 1000 mots les plus fréquents d’une langue constituent environ 80% du vocabulaire d’un texte donné, et presque 90% du vocabulaire d’une conversation orale ! (ceci peut varier légèrement selon la langue, mais cf. ici les chiffres pour l’anglais et surtout l’espagnol). Si vous voulez lire plus sur le sujet, voyez par exemple cet article en anglais.

Une autre catégorie de mots à apprendre est celle des mots qui sont pertinents pour vous, et vous seulement. Que faites-vous dans la vie ? Quels sont les sujets qui vous intéressent, vos passions, vos passe-temps ? Vous devriez être capable de parler de ces sujets dans la langue que vous apprenez. Vous aurez à le faire lorsque les gens vous poseront des questions sur votre vie, alors soyez préparé(e) !

5) Les partenaires linguistiques

Comme je l’ai déjà brièvement évoqué, je vous recommande de trouver un(e) ou plusieurs partenaire(s) linguistique(s). Ceci constitue un gros sujet que je traiterai dans un article spécifique de cette série [mise à jour : je parle en détail des partenaires linguistiques ici], mais pour faire court, un(e) partenaire linguistique vous permet de pratiquer régulièrement la langue que vous apprenez, de poser toutes les questions que vous voulez, de recevoir un feedback sur votre prononciation, et bien plus. Je ne saurais trop insister sur l’importance de communiquer avec des partenaires linguistiques. C’est un élément central dans mon apprentissage des langues, qui s’est montré déterminant à de nombreuses reprises.

Mais où trouver des partenaires linguistiques ? Les sites et applications permettant d’entrer en contact avec des locuteurs de langues étrangères se sont multipliés ces dernières années. Je ne citerai ici qu’un seul site, que je considère comme le meilleur et utilise régulièrement : italki. Le site possède une grande base d’utilisateurs. En plus d’entrer en contact avec de futurs partenaires linguistiques, italki permet de trouver des profs de langues particuliers à des tarifs très intéressants.

Une fois que vous êtes en contact avec une personne intéressée par un échange linguistique, prenez rendez-vous pour une conversation sur Skype, Google Hangouts, Whatsapp, Facebook Messenger, ou un système de vidéoconférence équivalent, et commencez à parler !

J’espère que cette vue d’ensemble des principales étapes à entreprendre au début de l’apprentissage d’une langue vous aidera. Je reviendrai dans les prochains articles sur chacun des éléments abordés ici, et approfondirai ces sujets, en mentionnant divers outils et ressources pour apprendre les langues. D’ici là, bon travail !

Par |2017-11-23T08:46:21+01:007 novembre 2017|Catégorie : Autres, Compréhension, Expression, Prononciation, Vocabulaire|

À propos de l’auteur :

Nathaniel Hiroz est le créateur de Devenir Polyglotte. Il parle une demie-douzaine de langues couramment et partage sur ce site son expérience en matière d'apprentissage des langues.

Laisser un commentaire

Rejoignez le Club des Polyglottes !

Pour ne rien manquer des développements du site, pour rester informé(e) des derniers articles publiés et pour avoir accès à  des astuces et outils supplémentaires, inscrivez-vous à  la lettre hebdomadaire du Club des Polyglottes.

Abonnez-vous en cliquant ici !