Apprendre une langue : par où commencer ?

Épisode 1. Mythes et croyances

Dans le premier article de ce blog, j’affirmais qu’il est tout à fait possible d’apprendre une langue en quelques mois. Beaucoup se seront certainement alors demandé : comment faire ? Par où commencer ?

Voici le premier numéro d’une série d’articles visant à fournir une méthode d’apprentissage des langues efficace et bien différente des pratiques scolaires. Chaque article sera consacré à un aspect important de cette méthode. Lorsque je parle de méthode, voici ce que j’entends : un ensemble d’outils, de techniques et de pratiques qui, réunis, combinés et organisés, ont le potentiel de révolutionner votre apprentissage et de vous conduire rapidement à un niveau de langue que vous n’auriez peut-être jamais imaginé atteindre.

Il ne s’agit cependant pas d’un produit miracle, qui vous permettrait d’apprendre une langue comme par magie. Comme nous aurons l’occasion de le voir, apprendre une langue requiert une solide motivation, une discipline nourrie et un travail consistant et régulier. Si vous êtes capable de développer ces qualités – et je vous aiderai sur cette voie, alors apprendre une langue sera beaucoup plus facile et rapide que ce que vous imaginez.

MYTHES ET CROYANCES

Ce premier article de notre série n’est pas dédié à un élément particulier de la méthode que j’évoquais. Il constitue plutôt une étape préliminaire et nécessaire à un bon apprentissage. Ne sous-estimez pas l’importance de cette étape, qui prépare la voie à tout le reste. Pour réussir, il ne s’agit pas seulement d’avoir les bons outils en main, il convient d’abord d’éliminer certaines entraves qui risqueraient de stopper votre avancée avant même que vous n’ayez commencé à apprendre.

Le plus grand obstacle à l’apprentissage d’une langue n’est pas sa grammaire, aussi difficile et effrayante qu’elle puisse paraître. Il ne s’agit pas d’avantage d’un système d’écriture exotique ou d’une prononciation insolite et éloignée de celle de votre langue maternelle. La principale entrave à l’acquisition d’une langue, ce sont ces mythes et croyances entourant les langues et leur apprentissage, perpétués par la société et qui finissent par constituer des prétextes pour ne jamais commencer à apprendre.

Avant de construire votre projet linguistique, il est nécessaire, dans un premier temps, de défaire ces mythes, afin de bâtir sur un terrain neuf. Examinons les principales de ces croyances.

1. Je ne suis pas doué(e) pour les langues

Au sortir de l’école, la plupart des gens ont une idée assez fixée de leur capacité à apprendre des langues. S’il s’avère qu’ils ont eu des mauvaises notes à l’école, beaucoup sont tentés d’en conclure qu’ils ne sont pas doués pour les langues. Heureusement, une telle conclusion est infondée. Les méthodes que l’école utilise et les compétences qu’elle entraîne et teste sont tellement déconnectées de la réalité que les performances scolaires d’une personne ne nous indiquent rien quant à sa capacité à apprendre une langue. De nombreuses personnes ayant eu de mauvaises notes en langues ont par la suite appris une ou plusieurs langues avec succès. Un des meilleurs exemples de ce phénomène est sans doute Benny Lewis, polyglotte célèbre.

L’école a fait des langues un objet abstrait, elle les a réduites à des problèmes grammaticaux, des exercices à remplir, des tests à passer. Sur ce site, en revanche, nous retournons à la dimension première des langues, qui sont des outils de communication entre êtres humains, et nous présentons une méthode qui s’appuie sur la capacité naturelle des hommes à apprendre des langues. La situation linguistique actuelle en Occident, résultat de circonstances historiques, politiques et idéologiques particulières, occulte un fait intéressant : le monolinguisme n’est pas la norme sur Terre, mais une exception. La plupart des êtres humains parlent plus d’une langue.

2. Apprendre une langue prend des années

C’est aussi une idée due à notre passage à l’école, où l’on peut consacrer des années à étudier une langue sans grande progression. Il est certes vrai qu’atteindre un très haut niveau dans une langue demande des années de travail, mais atteindre un tel niveau n’est pas ce que la plupart des gens souhaitent, dans un premier temps en tout cas. Avant de viser un niveau avancé (C1, C2), il est nécessaire d’atteindre les niveaux élémentaires puis intermédiaires (A1, A2, B1, B2). En fonction de la langue que vous étudiez, des langues que vous parlez déjà, de votre investissement et d’autres facteurs, vous pouvez tout à fait atteindre un niveau entre B1 et C1 en moins de 6 mois.

3. Je n’ai pas le temps

C’est une des excuses principales pour ne pas apprendre une langue. Les gens invoquent le fait qu’ils étudient, qu’ils travaillent, qu’ils ont des enfants, pour justifier l’idée selon laquelle ils n’auraient pas le temps d’apprendre une langue. Nous verrons dans un article dédié de cette série que cette idée est injustifiée, que chacun a le temps d’apprendre une langue, et nous apprendrons de manière très concrète comment « gagner du temps » et intégrer l’apprentissage d’une langue à votre vie, que vous soyez étudiant-e, salarié-e, chef-fe d’entreprise, parent au foyer, retraité-e, Reine d’Angleterre ou dalaï-lama.

4. Il faut vivre dans un pays où la langue est parlée

On entend souvent répéter que la meilleure manière d’apprendre une langue est d’aller vivre dans un pays où on la parle. Deux idées trompeuses se cachent derrière cette affirmation. Premièrement, qu’il est nécessaire de vivre dans un pays où la langue que l’on apprend est parlée pour pouvoir l’apprendre efficacement. Deuxièmement, que vivre dans le pays suffit à lui seul à en apprendre la langue, comme par magie.

Ces deux idées sont erronées. Aujourd’hui, grâce aux moyens offerts par les technologies, il n’est pas nécessaire de se trouver physiquement dans un certain pays pour en apprendre la langue. Il est possible de créer une expérience d’immersion, où que vous viviez, et de communiquer quotidiennement avec des locuteurs natifs de la langue que vous souhaitez apprendre. Nous verrons comment dans des articles spécifiques.

Quant à la seconde de ces idées, elle est également trompeuse, comme de nombreuses personnes en ont fait l’expérience. Il est possible de vivre des années, des décennies ou même toute sa vie dans un endroit, sans jamais en apprendre la langue. Habiter dans un pays n’est pas une recette magique pour apprendre une langue. Apprendre une langue demande une démarche délibérée et consistante.

5. Apprendre une langue coûte cher

Un corollaire de la croyance n°4 est l’idée selon laquelle apprendre une langue coûte cher. Une autre raison pour laquelle les gens croient qu’apprendre une langue est onéreux, est qu’ils pensent nécessaire de prendre des cours de langue. Et en effet, les écoles de langues peuvent coûter cher, souvent pour peu de résultats. J’en sais quelque chose. Mais justement, dans ce blog nous verrons qu’il existe d’autres manières d’apprendre une langue, sans passer par des cours payants, manières de surcroît beaucoup plus efficaces. Je vous expliquerai où trouver des partenaires linguistiques qui ne vous coûteront rien, si ce n’est un peu de votre temps pour les aider à apprendre le français.

Il est évident qu’il existe bien d’autres mythes entourant l’apprentissage des langues, paralysant de nombreux apprenants potentiels, mais nous avons examiné ici ceux qui me paraissent être les principaux. Nous aurons sans doute l’occasion de revenir sur ce sujet dans un futur article.

Et vous, quelles sont les raisons qui vous empêchent de commencer votre apprentissage ? Faites-le-nous savoir dans les commentaires !

Par |2017-11-11T16:22:05+01:0017 octobre 2017|Catégorie : Autres|

À propos de l’auteur :

Nathaniel Hiroz est le créateur de Devenir Polyglotte. Il parle une demie-douzaine de langues couramment et partage sur ce site son expérience en matière d'apprentissage des langues.

Laisser un commentaire

Rejoignez le Club des Polyglottes !

Pour ne rien manquer des développements du site, pour rester informé(e) des derniers articles publiés et pour avoir accès à  des astuces et outils supplémentaires, inscrivez-vous à  la lettre hebdomadaire du Club des Polyglottes.

Abonnez-vous en cliquant ici !